Lê Bá Đảng – Artiste peintre

LEBADANG, "Espace", 1970, gravure et reliefs sur papier, 66 x 102 cm. Fondation d’Art Lebadang, Huế, Viêt Nam. Droits réservés.

LEBADANG, « Espace », 1970, gravure et reliefs sur papier, 66 x 102 cm. Fondation d’Art Lebadang, Huế, Viêt Nam. Droits réservés.

Lê Bá Đảng (Lê, son nom, Bá, son nom intercalaire et Đảng, son prénom), de son nom d’artiste Lebadang, né le 27 juin 1921 à Bích La Đông (province de Quảng Trị, près de Huế, ancienne capitale impériale du Viêt Nam), et décédé le 7 mars 2015 à Paris, est un peintre, graveur et sculpteur vietnamien naturalisé français en 1980.

Il a passé l’essentiel de sa vie en France, avec quelques séjours aux États-Unis et au Japon.

Son œuvre comprend, après ses études à l’École des beaux-arts de Toulouse (de 1942 à 1948), ses premiers dessins, peintures, lithographies et gravures aux thèmes assez classiques que suivent, dès 1955, des réalisations reconnues par les critiques d’art. Le Cincinnati Art Museum lui consacre sa première exposition personnelle aux États-Unis en 1966. Il réalise, en 1985, ses premiers Espaces, des œuvres en papier qui combinent plusieurs techniques par collage et superposition, entre sculptures et bas-reliefs, comme une synthèse et un dépassement de ces deux formes d’expression.

La France lui rend hommage en le faisant chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 1994. Diverses distinctions lui ont été décernées aux États-Unis, en Angleterre et au Viêt Nam. II a été commissionné pour réaliser l’épée d’académicien du Professeur Jacques Ruffié. Il a créé les décors et costumes de l’opéra Mỵ Châu – Trọng Thủy à l’Opéra de Paris, en 1977, édité plusieurs porfolios de lithographies, dont Huit chevaux en 1964, son premier portfolio en relief, sans couleurs ni encre, sur des poèmes et calligraphies de Chou Ling, conçu des sculptures pour le verrier Daum et réalisé un grand Espace dans les carrières de la « Cathédrale d’Images » des Baux-de-Provence en France.

Au Viêt Nam, la ville de Huế et les autorités de la province de Thừa Thiên-Huế ont inauguré, en présence de l’artiste en 2006, la Fondation d’Art Lebadang à Huế qui conserve et expose en permanence plus de 400 œuvres de l’artiste reflétant plus de 70 ans de création.

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections privées, notamment aux États-Unis, au Japon et en France.

En 2015, Myshu Nguyễn – Lê, son épouse, fait une donation au musée Cernuschi (musée des Arts de l’Asie de la ville de Paris) d’un ensemble d’œuvres sur papier qui montre toute l’étendue des recherches plastiques et des innovations techniques de l’artiste dans le domaine de l’estampe. La donation comprend 33 estampes, un portfolio de 17 lithographies, deux aquarelles et deux toiles.

Luc HO